Le Théâtre Forum est une des formes abouties du Théâtre de l’Opprimé, inventé par Augusto Boal au Brésil dans les années 1960.

Cette méthode vise à mettre en évidence des problématiques du quotidien, à les mettre en scène, et à permettre ainsi au spect-acteur d’interagir sur les situations qui lui sont proposées. Dans chaque scène, on peut identifier clairement l’oppresseur et l’opprimé. Ensuite le meneur de jeu (ou joker) ouvre le dialogue avec le public et propose de reprendre les scènes qui les ont fait particulièrement réagir, ou qui les ont choqués, indignés, révoltés…

Enfin, le public est invité à prendre la place, ou plutôt le rôle du personnage qui subit (l’opprimé) ou de ceux qui gravitent autour et qui seraient susceptibles d’intervenir et de changer le cours des choses. Les comédiens improvisent alors (du point de vue de leurs personnages) en fonction de sa proposition et toujours au service de sa réflexion, afin de lui permettre d’expérimenter et d’éprouver au maximum sa capacité à agir dans de telles circonstances.

Plus qu’un débat interactif, Augusto Boal considérait une séance comme une répétition générale pour produire du changement dans la vraie vie.

 Tout théâtre montre un aspect de la société en mouvement. Dans le théâtre vous montrez des conflits humains, sociaux et politiques. Quand il entre en scène, le spectateur comprend l’oppression. Il apprend à identifier les armes de l’oppresseur. Et il s’entraîne à la transformation. Ce n’est pas au théâtre qu’il va transformer quoi que ce soit. Au théâtre, il se transforme quand il transforme la situation fictive. Mais lui n’est pas une fiction, il se transforme. Nous voulons que le théâtre soit un tremplin pour transformer la réalité .

Augusto Boal

Dans son concept même et par la dynamique qu’il produit, le théâtre-forum se révèle comme un formidable outil d’analyse, d’élaboration et de formation.
Cette méthode permet d’aborder toutes les problématiques de la société avec des groupes de tous horizons (groupes de parents, de jeunes, de professionnels, d’habitants, institutionnels…) et par la même occasion, contribue au développement de réalisations dans des domaines et des contextes différents :
– avec des acteurs, et des non-acteurs surtout
– des créations ponctuelles accompagnant une réflexion politique ou technique 
– des réalisations pérennes dans le domaine de la prévention.

Après 6 ans de collaboration et de formation auprès d’Anne Yvonne Kervern et la Cie Hôtel de la Plage, Olivier Bernaux exerce la fonction de joker au sein de la compagnie.

Dans le cadre d’une transmission de savoirs et de savoirs-faire, et pour pérenniser le travail engagé, la Cie Hôtel de la Plage a cédé tous les droits des spectacles à Organic Bazar Cie.